Seniors politique – Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé a bien reçu votre courriel@

Nous vous remercions pour votre courriel du 31 12 2018.
Il a bien été envoyé au service en charge du traitement des courriers à la ministre.

émetteur : Union Elargie des seniors seul mouvement politique des seniors

WEBER Claude président de l’U E S

adresse courriel : uespresident@orange.fr

adresse postale : U E S union elargie des seniors B P 370 36 – 67037 STRASBOURG CEDEX 02

Message :

Bonjour madame la ministre, dans le J D D du 23 12 2018 vous annoncez en grand titre « Nous devons faire un effort supplémentaire pour écouter »
Notre question : est ce un effort d’écouter ? Si pour vous c’est OUI,ceci serait incompréhensible pour les seniors !

Nous avons envoyé des propositions à vous et au Premier ministre le 25 septembre 2017 aucune réponse même pas un accusé de réception ! Serait ce la preuve que vous êtes trop éloigné des terrain des réalités ? revoici la lettre envoyée
Nous sommes désireux de vous rencontrer pour détailler nos propositions envers les seniors dépendants et les aidants qui ont la lourde responsabilité de leur apporter du bien être !

Monsieur le Premier Ministre,

L’actualité pointe une nouvelle fois la grande problématique de secteur des Personnes Âgées dépendantes en France.

Si la loi ASV (Adaptation de la Société au Vieillissement) réforme implacablement le dialogue de gestion avec les CPOM (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens) et autres EPRD (Etats Prévisionnels des Recettes et Dépenses), elle reste très timide en ce qui concerne les difficultés concrètes liées à la prise en charge de nos concitoyens âgés et en perte d’autonomie.

De nombreux articles de presse traduisent cette insuffisance.

Madame Monique IBORRA, députée LREM dresse elle aussi un état des lieux particulièrement sombre des structures accueillant ces personnes fragilisées par l’âge.

Pour ces raisons et en qualité de Président du Parti des Seniors UES , j’ai le devoir de vous alerter sur cette situation mais aussi de vous faire des propositions annexées à la présente.

J’espère que la contribution de mon Parti trouvera un écho favorable auprès de vous et des décideurs nationaux.
Il en va du « mieux vivre possible » d’une population grandissante touchée dramatiquement par la prise en compte des problèmes liés au 4e âge.

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’assurance de ma plus respectueuse considération.

Strasbourg, le 25 septembre 2107

Claude WEBER
Président national de l’U.E.S. UNION ELARGIE DES SENIORS

10 MESURES DE PROGRÈS POUR LE SECTEUR DE LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGÉES

LES ACTIONS A ENGAGER , Pourquoi ?
1  Revaloriser les salaires et rembourser les frais professionnels
Le personnel ne peut être remplacé par des robots. Or, nous vivons actuellement une grave pénurie de personnel notamment qualifié, faute de rémunération à hauteur de l’engagement et d’une communication publique inopérante pour valoriser ces métiers. Tout commence donc par là avant d’aller plus loin.
2  Reconnaître les coûts de qualification
3  Augmenter le ratio de personnel en EHPAD
Les EHPAD deviennent des « mini-hôpitaux » avec des résidents qui deviennent de plus en plus des « patients ». Nous craignons une baisse significative de la prise en charge et un accroissement de la pénibilité. L’absentéisme et les coûts d’hospitalisation pèseront de plus en plus sur la Sécurité Sociale.
4  Favoriser la coordination de l’aide et du soin à domicile
Pour éviter de perturber la personne fragile chez elle par les allées et venues désordonnées des différents prestataires de soins et d’accompagnement. Cette manière de prendre en charge dégrade justement la prise en charge … Dans ce cas, il sera difficile de reculer l’entrée en EHPAD ou l’hospitalisation.
5  Intégrer les services à domicile dans la mise en œuvre du virage ambulatoire
Idem ci-dessous, mais pour les retours d’hospitalisation.
6  Refondre la PCB Bénéficie directement à la personne handicapée et donc à l’accès au service d’aide à domicile spécifique.
7  Financer les solutions de répit Les aidants s’épuisent plus vite que les aidés.
Il serait dommage de retrouver à l’hôpital l’Aidant et l’Aidé dont le coût pèse sur la Sécurité Sociale.
8  Prendre en compte le rôle d’innovation sociale des Services à domicile
Il est difficile pour les petits opérateurs, souvent associatifs ou autoentreprises, d’innover faute de moyens. Il faut les encourager, sinon demain, les services à la personne ne seront plus qu’exécuter par du privé assurantiel et des banques !
9  Atténuer le reste à charge des familles en EHPAD
Il faut rester attentif, car il serait dommage de renoncer aux soins comme cela commence à exister …
10  Appliquer la réglementation par les Conseils Départementaux
Il va de soi que la puissance publique doit être exemplaire dans l’application de leur propre réglementation…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s