Politique : les Seniors sont essorés

Les seniors sont essorés … !

Les dirigeants des entreprises  du CAC 40  se sont royalement octroyé en moyenne  une rémunération annuelle équivalente à 257 fois le SMIC et ceci après une augmentation de 14% en 2017 !

Notons par ailleurs une augmentation moyenne des salariés de l’ordre de 1,9%

La palme d’or revient à M. Bernard CHARLES,  Directeur de Dassault Systèmes (entreprise largement financé par nos sous) qui a empoché pour une année de dur labeur 24.6 millions d’euros ! Cette  rémunération est gonflée par les actions dites  de performanceportant ainsi à plus de 290 millions son portefeuille d’actions.

Entre salaires, actions, bonus  (ne sont pas compris les retraites dites chapeau !), la rémunération moyenne est de 5,1 millions d’euros par an en 2017  pour les dirigeants du CAC 40 !

Pendant que quelques uns se goinfrent, d’autres beaucoup plus nombreux sont essorés ! En effet, notre gouvernement ou plus exactement notre Jupiter national a raboté les retraites de 1,7% afin de financer la baisse des charges salariales des actifs.

TOUT EST DIT… où est la solidarité nationale ?

Emmanuel MACRON qui prône un capitalisme  responsable,  devrait oser provoquer  une prise de conscience au niveau des conseils d’administration des grandes entreprises françaises en les incitant à  baisser  ces rémunérations extravagantes ! Une telle mesure demanderait du courage mais …

Quelle peut être la justification de rémunérations aussi extravagantes si ce n’est l’ego surdimensionné de quelques patrons totalement éloignés des réalités quotidiennes et soutenus par des édiles nationaux « aux ordres » !

L’ U E S  demande  au  gouvernement une action effective et aussi radicale que celle mise en œuvre  pour baisser  les retraites de 16 millions de seniors. Pour garder un semblant de confiance en nos gouvernants tant chez les salariés que chez les retraités, il faut que les écarts entre les rémunérations les plus hautes et toutes les autres soient ramenés à des niveaux raisonnables.

Publicités

LA REFORME DES RETRAITES position du parti politique des Seniors 18 10 2018

Nous sommes très souvent interpellés afin de connaitre notre position.

voici la position de l’ U E S mise à disposition des différents gouvernements successifs depuis 2010.

Point de vue de Claude Weber Président National de l’U E S  Union Élargie des Seniors

STRASBOURG le 6 mai 2010

REFORME des RETRAITES : La création d’un Régime universel de solidarité nationale

Préambule

L’UES mouvement politique dédié aux seniors et futurs seniors s’engage pour une réforme des retraite devenue indispensable.

Les discussions actuelles portent essentiellement sur l’âge de départ à la retraite et le nombre d’années de cotisations. Ces points sont importants mais ils ne doivent pas occulter la nécessité impérative d’aligner les régimes spéciaux, ceux du secteur public et ceux du secteur privé.

Aujourd’hui  60% des personnes qui font valoir leurs droits à 60 ans ne sont plus en activité (plans sociaux, préretraite, chômage, invalidité, …). Dans l’optique d’un report de l’âge du départ à la retraite à 62 ou 63 ans, les charges seront transférées vers l’assurance  chômage et le problème du financement des retraites ne sera pas réglé. En effet, le transfert d’un déficit du poste financement de la retraite  vers un poste financement du chômage ne réglera en rien le problème de notre pays.

En tout état de cause, il faut éviter le piège simpliste voulant que la solution passe uniquement par une ponction financière des plus riches.

Nos propositions

  • Création d’un régime universel de solidarité nationale incluant 2 branches ;
  • La retraite
  • La dépendance

Ce régime concernera l’ensemble des salariés du public et du privé, les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les professions libérales, … soit l’ensemble du monde du travail.

  • Régimes complémentaires : tous les salariés devront bénéficier de ce régime.
  • Le financement de ce régime universel devra être assuré par :
  • l’ensemble des revenus du travail
  • l’ensemble des produits financiers exemple :(les stock-options, prélèvement sur tous les revenus et profits bancaires, réduction drastique des niches fiscales, la participation et l’intéressement, les retraites dites « chapeau », etc.…)
  • les revenus générés par les gains de productivité liés au développement des technologies dans l’entreprise.
  • La solidarité nationale sera le pivot majeur du financement de la dépendance.

Conclusion :

La reforme que nous proposons doit s’inscrire dans le temps à partir de 2012 de manière à laisser le temps aux partenaires sociaux et au gouvernement de préparer ce changement majeur en France. Il faut impérativement assurer l’équilibre financier à moyen et long terme de notre système de retraite et mettre tous nos concitoyens à ÉGALITÉ de traitement devant la retraite.

L’âge de départ à la retraite et la durée de cotisation sont des points importants mais insuffisants dans le cadre d’une réforme réaliste du système des retraites.

L’équilibre financier passera par une diminution drastique du chômage.

Les possibilités d’embauche sont énormes dans le domaine de l’aide à la personne.

L’UES a recensé 400 000 emplois disponibles immédiatement. Chaque tranche de 100 000 de ces emplois permettra un financement annuel de 2 milliards d’€ : cotisations salariales et patronales  pour les régimes de retraites.

Assurer une retraite correcte à tous est un devoir pour l’état tout en pérennisant la solidarité intergénérationnelle.

En plus, il s’agit d’un enjeu économique majeur pour la France face aux défis européens voire mondiaux.

Nous demandons à tous les seniors  de se mobiliser politiquement  l’UES est votre mouvement politique

Claude Weber 18 octobre 2018

Seniors en politique voir le reportage

VIDEO. « Un animal, on en prend plus soin » : l’enquête d' »Envoyé spécial » sur la maltraitance dans les Ehpad privés

Nos parents et grands-parents seraient-ils maltraités et mal soignés dans certains Ehpad de grands groupes privés, ces maisons de retraite médicalisées, souvent cotées en Bourse ? « Envoyé spécial » a enquêté et recueilli des témoignages édifiants de soignants et de familles. Le reportage que vous pourrez voir le 20 septembre 2018 s’ouvre avec le témoignage de Dominique.

Les seniors demandent au Président de la république de s’exprimer !

Nous constatons que TWITTER devient le mode de communication des présidents Français et Américains  pour exprimer leurs idées, et leurs problèmes personnels ! Donc ces infos sont réservés aux abonnés TWITTER un organisme Américain !

Nous les seniors ne sommes  pas tous abonnés à Twitter , et c’est tant mieux.

Nous exigeons donc que les informations que le président de  la république  souhaite diffuser passent dorénavant par un média français accessible à tout le monde , jeune  moins jeune et seniors.

Par ailleurs il est déplorable  que le Président MACRON fasse des déclarations  outrancières concernant les français et ceci d’autant plus lorsqu’il est  à l’étranger. Ni son image personnelle ni celle de notre pays ne sortent grandies par ces procédés pseudo-ironiques.

Le président MACRON se voulant un « président moderne »,  doit informer régulièrement les citoyens de sa vision de l’évolution du monde , du paysage politique français et de ses objectifs de réforme.

U E S sera vigilante quant au respect de ces demandes légitimes !

Seniors et le remaniement ministériel 4 9 2018

l’U E S propose la mise en place d’un secrétariat  d’état pour les seniors.

Les sujets ne manquent pas !

il y a le 5 iem risque qu’il faut mette en place

la problématique de la dépendance qui se promène entre x ministères et comme vous le savez  c’est ainsi que personne prend en charge la responsabilité concrète .

Le traitement de la filière des personnels soignants   qui ont en charge les seniors , les aides soignantes les aides soignants  (ts) les infirmiers, infirmières  les médecins les personnels des EHPAD  les  intervenants à domicile …

le rehaussement du niveau des salaires de la filière seniors

le manque d’attractivité de la filière seniors

la réforme de la retraite qui se profile

 

 

 

Une nouvelle agression du gouvernement envers les SENIORS lundi 27 8 2018

bonjour  vous avez tous envie de ne plus accepter d’être les dindons !

Vous avez certainement pris connaissance de l’Interview du  premier ministre ,parue hier 26 août 2018 dans le Journal du Dimanche, et relayé par  différents  médias,

Il  ne suffit plus de râler  stérilement seul , il faut renforcer la  seule force politique dédiée aux seniors et FUTURS seniors  c’est à dire l’Union Élargie des Seniors .

Nous les seniors nous avons donné, nous donnons encore  et depuis plus de 10 ans les retraites ne sont plus systématiquement rehaussées au moins au niveau de la hausse du coût de la vie.

Ce stop  a une lourde conséquence, nous perdons d’année en année du pouvoir d’achat… et malgré les protestations des associations la tonte des seniors continue .

le seul recours pour les seniors c’est de montrer notre force politique et ainsi  ENSEMBLE  nous inverserons la tendance !!!

Ne restez pas seul !

 

Les seniors dépendants et la canicule 2018

Tous les personnels des EHPAD , des résidences pour seniors et du maintien à domicile  sont mobilisés afin d’apporter le maximum de bien être pendant toute l’année !

En période de canicule, la conscience professionnelle , leur dévouement , leur savoir-faire fait une fois de plus l’admiration de tous les français.

Les seniors dépendants ni les familles ne peuvent trop souvent  pas leur en être assez reconnaissants …

Les décideurs politiques que sont les conseillers départementaux (qui sont nos élus,) qui ont en charge l’action sociale et attribuent les budgets, ne sont pas à la hauteur de la demande de l’U E S !

Rappel : en France nous subissons un retard au niveau des effectifs aidants et soignants, il y a 0,6 personnel pour 1 personne dépendante en EHPAD !

En Allemagne il y a 1 personne pour 1 senior dépendant !

L’U E S continue à demander avec force  (nous sommes le seul parti politique à interpeller année après année les élites politiques) le rattrapage  progressif afin d’apporter aux personnels en premier et par voie de conséquence aux seniors dépendants , le programme suivant

2018 : 0,7 personnel pour 1 senior dépendant en EHPAD

2019 : 0,8

2020 : 0,9

2021 : 1 pour 1

Nous alertons les pouvoirs publics à la difficulté de recrutement à tous les niveaux et des budgets pour former toutes les personnes qui osent se lancer dans ces métiers dont nous avons un cruel besoin, il manque 400 000 personnes pour assurer un service à la hauteur de ce que notre pays doit comme reconnaissance à nous les seniors.

Nous rappelons notre proposition de ne plus accepter qu’un soin en EHPAD ou à domicile ne doit plus excéder 10 minutes, (peut-on appeler cela des soins ) c’est un scandale vu et connu, nous demandons que des moyens soient donnés  pour arriver à permettre  aux personnels au moins 30 minutes par personne par soin.

La ministre Agnès BUZIN a déclaré ce 1er aout devant les médias « je suis  consciente de la difficulté exceptionnelle liée  la forte canicule pour les personnels, et demande d’envisager la où le besoin se fait sentir  de renforcer par du personnel supplémentaire… »

L’UES s’indigne en entendant cette déclaration, comment une ministre peut-elle dire une telle ânerie, les effectifs en été sont encore plus tendus vu la période de congés sans remplacement dans la grande majorité des EHPAD, c’est à croire que le dossier est très mal maîtrisé par la ministre et ses services.

L’EUROPE …les refus et propositions des seniors politiques de l’ U E S

1° LE PROJET DE REFORME DE LA CONSTITUTION

Nous constatons en suivant les débats en cours au parlement, de la réforme de la constitution,  notre pays  est à la veille des élections européennes en 2019, nos députés ont une occasion à donner un élan positif de notre pays vers l’Europe.

Nous sommes atterrés que   les députés font du populisme dans leur circonscription, « Tout ce qui ne va pas c’est toujours la faute à Bruxelles! » et donc ne sont pas promoteurs de l’Europe positive, au lieu de montrer leur hauteur de vue politique, ils devraient au contraire être courageux en argumentant afin de présenter les bienfaits de l’Europe, et ils sont nombreux.

l’U E S propose à l’occasion de la révision de la constitution, (ce n’est pas tous les ans que cette occasion se présente), Le Président de la République devrait être autorisé a s’exprimer devant la commission des affaires étrangères.

Par cet acte, le Président pourrait ainsi présenter et faire approuver le projet France pour l’Europe, par le parlement et ainsi avoir plus  de  poids auprès du conseil de l’ Europe .

Nos amis allemands ont déjà fait cette démarche et la chancelière possède ainsi plus de force quand elle intervient.

2° RADIO FRANCE et l’Europe

La grille de rentrée 2018 de RADIO FRANCE dont la présidente Sibyle VEIL a supprimée les 2 seules émissions concernées à l’Europe!!!

I N A D M I S S I B LE  pour l’U E S !!!

Nous ne pouvons nous résigner à accepter  cette décision de non sens, qui supprime 2 émissions « Tous Européens et  » En direct de l’Europe sur FRANCE BLEU .

Ces émissions très prisées des seniors  permettaient aux nombreux auditeurs, jeunes et moins jeunes ,d’être informés des avancements des travaux  de l’assemblée européenne.

Nous espérons que tous les députés européens et le gouvernement  vont nous suivre en intervenant auprès de la présidente de RADIO FRANCE afin de revoir son jugement  qui est un coup d’épée dans le dos de l’Europe .

les seniors, faites de la politique

Depuis 11 ans nous militons pour les seniors, de partout les plaintes sur la politique des  différents gouvernements  envers la catégorie des seniors vont en s’augmentant.

un seul  espoir pour les seniors engagez vous en politique c’est  une nouvelle étape de votre vie , la vie n’est pas derrière vous elle est devant vous .

Allez vous continuer à vous laisser faire en vous plaignant sans entrer dans l’action d’un parti politique ?

l’U E S est votre porte voix , n’hésitez pas !!!

Expérience seniors en politique les 90 kmh

bonjour, j’adresse une recommandation a tous les départements, il y a une possibilité d’éviter des dépenses financières.

Nous les seniors  avec notre expérience  savent que les gouvernements qui arrivent au pouvoir politique de notre pays ont comme premier souci de défaire ce qui a été fait!

Exemple : 90 kmh sur les routes sans séparateur central on passe ce 1er juillet 2018 à 80 Kmh pour de bonnes raisons – diminuer de 400 morts le nombre de personnes tuées par accident routier!

Et le prochain gouvernement à de fortes chances dans 4 ans  de revenir aux 90 km !!

Il est urgent  de garder précieusement les panneaux 90kmh enlevés.

Réunion d’échange politique, avec M. Daniel HOEFFEL personnalité politique de haut niveau.

Le mardi 3 juillet 2018 à 14 h 30 l’U E S recevra à Strasbourg,

M. Daniel HOEFFEL  ancien  Ministre, ancien vice président du sénat  et ancien président des Maires ce pour les fonctions nationales et  pour les fonctions départementales ancien  maire et président du conseil départemental du Bas Rhin.

Ces échanges sont toujours très intéressants  pour le court et le moyen terme géo politique.

Venez nombreux ! pour plus d’informations le numéro de téléphone 06 88 80 10 85

Relever le défi du chomage des seniors une priorité pour l’UES

je vois paraître des articles dans les medias :

« Relever le défi du chômage des jeunes » c parfait en effet le gouvernement doit être porteur de ce projet !

Nous demandons que le chômage des seniors qui commence à partir de la cinquantaine  soit également plus médiatisé et pris en  compte par tous les décideurs!

En outre les seniors sont victimes de la hausse de 1.7 % a travers la C S G  ce qui diminue les retraites, il serait normal pour que la balance ne penche pas d’un côté que les ministres concernés se focalise sur :

la mise en route d’un plan anti-chômage des seniors avec une forte incitation des entreprises et des services publics  , voici la revendication de l’UES.

POLITIQUE SENIORS halte aux régimes spéciaux qui couvrent le risque vieillesse

La gréve SNCF a débuté ce lundi 2 avril 2018   : un des sujets majeurs de contestation,  est le régime spécial de la retraite que défende  les agents de la SNCF !

Notre mouvement politique propose depuis la création de l’U E S  : l’égalité face à la retraite , la suppression des régimes spéciaux pour tout nouvel entrant dans les métiers qui bénéficient d’un régime spécial.

Pour la mise ne place d’un seul régime de retraite universel reposant sur la solidarité et financé également par des prélèvements sur :

  • l’ensemble des produits financiers  (sauf ceux du livret A), les stocks options , tous les revenus et profits bancaires , les niches fiscales , les retraites dites « chapeau » etc

  • l’ensemble des revenus du travail y compris les heures supplémentaires , la participation et l’intéressement

  • et une nouveauté pourquoi ne pas faire contribuer les gagnants  des lotos et autres jeux de hasard  au delà de 20 000 €

Seniors – Distribution lors de la réunion du Conseil départemental du Bas Rhin lundi 26 mars 2018

A l’attention de Mesdames et Messieurs les  Conseillers  Départementaux  du Bas Rhin

En date du 7 février 2018  notre mouvement politique a écrit au Président du Conseil Départemental du Bas Rhin  M. BIERRY concernant notre inquiétude quant à la situation des EHPAD qui se dégrade de plus en plus.

Nous n’avons toujours pas à ce jour eu de réponse de sa part.

En effet :

Le personnel de toute la chaine,  intervenant  dans les EHPAD et dans le maintien à domicile,  ne peut plus assumer efficacement sa tâche auprès des personnes dépendantes,  par manque d’effectif.

Les accidents du travail et les maladies professionnelles sont en constante croissance.

Malheureusement, les seniors dépendants ne reçoivent plus toute l’attention et la relation humaine qu’ils attendent.

La question est aujourd’hui de savoir si tant au niveau national que départemental la problématique des personnels des résidents des EHPAD et du maintien à domicile est réellement prise en compte en dehors des annonces médiatiques.

Vous les élus du département avez toutes les cartes en main pour faire changer une situation indigne dans notre pays au 21ème siècle.

Nous comptons sur votre détermination pour que les actions proposées  soient enfin mis en œuvre.

Claude Weber Président de l’ U.E.S.

Retraités, la journée de manifestation, s’engager en politique c’est la seule solution efficace

Ce jeudi 15 mars 2018,  Nous sommes solidaires avec les syndicats qui demandent aux retraités de manifester annuellement une ou deux fois  depuis toutes ses années afin de se faire voir et nous tenons à féliciter toutes les personnes qui descendent dans la rue à chaque fois .

Par contre une seule force pour faire changer les gouvernements,  c’est la force politique,  il faut se mobiliser autour de l’U.E.S. Parti politique , pour créer ensemble les conditions de se faire respecter.

La hausse de la C S G a pu être mise en place pour les retraités, car pour les gouvernants de droite de gauche du centre ou du gouvernement arc en ciel en place depuis presque un an, les seniors sont des nantis !!!

il faut changer politiquement cette impression injuste, un gouvernement qui se met à dos les 16 millions de seniors a tout faux !!!

 

l’UES propose une solution pour la recherche d’emploi des seniors et futurs seniors

Nous avons écrit au Maire de Strasbourg si vous souhaitez prendre exemple de cette lettre pour l’envoyer aux maires des grandes villes de plus de 100 000 habitants, ne pas hésiter, il suffit de nous envoyer une copie de la lettre par courriel  pour suivre le dossier : uespresident@orange.fr

 UES MOUVEMENT POLITIQUE  « le parti des seniors et futurs seniors »

Strasbourg, le 1ER mars 2018

Monsieur Roland RIES  Maire de la ville de STRASBOURG  

 Concerne : En route pour l’emploi, pour les chômeurs en région Haut De France

L’Union élargie des Seniors souhaite attirer votre attention sur une initiative en faveur des chômeurs décidée par la région Hauts de France, sous la présidence de M. Xavier Bertrand.

Il s’agit d’un programme permettant aux chercheurs d’un emploi de louer un véhicule pour deux euros par jour pendant deux mois ou plus, selon les périodes d’essai.

L’U E S salue cette initiative car bon nombre de seniors sont confrontés autant que les jeunes, sinon plus, à de très grandes difficultés à trouver un emploi. En effet, ils se trouve souvent non seulement en fin de droits mais aussi pénalisés en raison de leur âge (dès la cinquantaine).

Avec pour seule ressource le RSA, ils n’ont pas, ou plus, les moyens d’entretenir une voiture pour se déplacer.

Le nouveau dispositif de la région Hauts de France permet aux seniors en recherche d’emploi à qui l’agence Pôle Emploi pose la question de savoir s’ils ont un véhicule pour se déplacer de pouvoir répondre dans l’affirmatif.

Il ne s’agit pas seulement de leur ouvrir des perspectives mais aussi de retrouver une certaine dignité.

L’U E S souhaite connaître votre position, sur cette initiative, en vue de son éventuelle mutualisation dans l’EUROMETROPOLE.
Dans l’attente de votre réponse, Monsieur RIES,  veuillez accepter l’expression de ma plus haute considération.
Claude WEBER,  président national

Contacts : Téléphone 06 88 80 10 85

Adresse postale : Union Elargie des Seniors BP 37036 – 67037 STRASBOURG cedex 02

Adresse courriel :  uespresident @orange.fr   –  Site internet : Union Elargie Seniors

Les seniors sur France bleu Elsass

Claude FEBBERd

Ce mardi matin 6 mars j’étais l’invité de l’émission  d’information :

3 thèmes abordés avec nos propositions :

  • la journée  internationale des droits de la femme

  • le manque de personnel dans les EHPAD et soins à domicile

  • le service citoyen mixte et obligatoire

vous pouvez voir l’intégralité de l’émission en cliquant ci-dessous :

 

la journée internationale des droits de la femme – contribution des seniors –

Strasbourg, le 2 mars 2018

          Lettre envoyée à Monsieur le Premier ministre Edouard PHILIPPE

         La journée internationale des droits de la femme le 8 mars 2018.

Le 8 mars 2018 devrait être un jour de fête dans chaque pays en recensant les avancées réalisées au profit des femmes.

En France, l’U. É. S. (Union Élargie des Seniors) fait malheureusement le constat suivant :

  • les femmes ont conquis l’égalité juridique dans de nombreux pays, chez nous cette égalité dans les faits est loin d’être acquise
  • les lois concernant l’égalité H/F au travail existent, les sanctions pour les entreprises qui ne la respecte pas datent de 2006 mais elles ne sont pas appliquées. Les femmes vivent cette INJUSTICE au quotidien !

Les faits les plus criants concernent l’emploi et la retraite,

 pour les femmes exerçant une activité professionnelle :

  • les emplois à bas salaires leur sont réservés en priorité
  • le travail à temps partiel, souvent sous-payé, concerne surtout les femmes (83 % des salariés à temps partiel).

Les femmes continuent de subir une mesure discriminatoire (chiffres de L’I.N.S.E.E.) : à fonction égale, leur salaire est inférieur de 25 % à celui des hommes.

“ A travail égal, salaire égal  ” est un slogan galvaudé que tous les décideurs politiques ont à la bouche surtout lors des campagnes électorales.

pour les femmes retraitées : 

  • 600 000 femmes  “ survivent ” avec l’ASPA ( Allocation de Solidarité aux Personnes Agées ), ancien minimum vieillesse, qui représente au maximum 803 €  par mois pour une personne seule à partir de 65 ans.

La retraite des femmes est inférieure de 40% en moyenne à celle des hommes (chiffres de l’I.N.S.E.E.) suite à des carrières interrompues pour élever les enfants, le chômage ou le temps partiel.                                    

Par ailleurs, le congé parental  (femme ou homme) n’est soumis à aucune cotisation sociale, donc pas de points de retraite !

 Toutes ces inégalités inadmissibles ne seront pas sans conséquence à l’heure du calcul de la retraite.

L’U. É. S. propose un  véritable effort pour les plus démunis,  dont une grande majorité de femmes en:

  • portant immédiatement l’A.S.PA. à 1000 € par mois

 L’ U. É. S. vous demande d’urgence des réformes permettant aux femmes seniors de ne plus se sentir les oubliées de la nation.

Claude Weber Président National

 

 

 

Réunion politique des seniors avec M. Daniel HOEFFEL ancien ministre et ancien président de l’association des maires jeudi 1er mars 2018 à 14 h 15

l’U E S lors de sa réunion hebdomadaire aura comme invité M. HOEFFEL qui fera un tour d’horizon politique .

Nous sommes toujours très heureux de pouvoir échanger avec M. HOEFFEL qui est une référence dans le domaine Politique .

Pour plus d’infos contacter : uespresident@orange.fr

Les EHPAD un petit tour médiatique et puis s’en va .. les seniors dépendants ce n’est pas vendeur!!!

un grand magazine hebdomadaire « Paris Match » fait paraître chaque semaine  une rubrique  » LES FRANÇAIS EN PARLENT »

voici  les 15 sujets dont  un sondage a été fait

« Pour chacun des sujets dites moi s’il a animé , cette semaine vos conversations avec vos proches ou au travail ? »

aucune question sur la difficulté des soignants dans les EHPAD !!!   c’est déjà le passé alors que c’est le présent 365 jours par an !

Ceci est la preuve qu’il faut continuer politiquement à ne pas lâcher  et que ce sujet n’est pas vendeur pour la majorité des medias et pourtant tout le monde doit se sentir concerné !!!

En tous les cas l’ U E S  seul parti politique des seniors et futurs seniors , continuera jour après jour le combat en faveur pour des seniors.

l’ UES écrit au president du conseil départemental du Bas Rhin – M. BIERRY

lettre envoyée ce jour à Monsieur Frédéric BIERRY,

Président du Conseil Départemental  Du Bas-Rhin

Place du Quartier Blanc   67964 Strasbourg.

Strasbourg le 7 février 2018,

Monsieur le Président,

 « Une journée de mobilisation  des personnels a eu lieu le 30 janvier 2018 en faveur des EHPAD qui a permis de sensibiliser  l’immense majorité des jeunes et moins jeunes

Au nom des seniors et futurs seniors de France que nous représentons, nous nous adressons au conseil départemental du Bas Rhin dont vous assurez la présidence !

Vous n’ignorez plus désormais ces quelques chiffres simples et hautement significatifs concernant la situation dans les EHPAD :

  • 70 % des résidents sont aidés pour s’alimenter.
  • 86 % ont besoin d’aide pour s’habiller
  • 93 % doivent être aidés pour leur toilette.

La grève des EHPAD du 30 janvier a montré que la rupture est proche.

Le taux d’accidents du travail et de maladies professionnelles est devenu supérieur à celui du BTP … 

De Nombreuses études y compris celles de l’Etat (DRESS…) expliquent cette situation :

  • l’intensification des cadences  seule possibilité pour effectuer les tâches minimales,
  • le « travail empêché » qui imprime le sentiment d’aller contre ses propres valeurs professionnelles et personnelles en matière de soins (être aux côtés du résident, être disponible, écouter, rassurer, maintenir l’autonomie,…)

Devant tant de mécontentement, j’ai pris la liberté d’écrire il y a quelques jours au Président Emmanuel MACRON en lui demandant d’instaurer le « Plan MACRON 2018-2022 pour les Seniors Dépendants » !

Au-delà de l’utilité publique, l’enjeu est aussi économique pour un département : des milliers d’emplois de proximité, des milliers de fournisseurs et prestataires au service des EHPAD, des taxes perçues, le tout alimentant un cercle vertueux…

J’ai bien noté que Mme Agnès BUZYN, ministre de la Santé, porte un plan d’actions pour les EHPAD en difficulté et d’autres mesures pour améliorer le service rendu. Pour cette promesse, Mme BUZYN débloque un budget de 50 M€ en plus des 72 M€ pour accompagner la réforme tarifaire et des 10 M€ pour des infirmières de nuit, soit 132 M€ en tout.

J’ai compris que cette enveloppe globale accordée aux EHPAD est intégralement versée aux ARS. Rien à ma connaissance pour les Conseils Départementaux ! Rien donc pour les Aides-Soignants dont le financement est partagé entre l’ARS et le Conseil départemental, sauf si le CD a la capacité de dégager à son tour un budget propre pour financer ce personnel.

Si nous  pouvions réduire les postes vacants d’Aides-Soignants, les EHPAD s’en sortiraient bien mieux.

Tout le monde parle de la valorisation de ces métiers, hélas aucune réalisation n’a été concrétisée à ce jour.

Monsieur le Président, vous présidez également cette importante Commission Solidarité et Affaires Sociales de l’Assemblée des Départements de France qui travaille notamment pour :

  • s’appuyer sur l’expertise des organismes cofinancés par les Départements ;
  • préserver le caractère humain de l’action sociale
  • faire évoluer le travail social.

Notre première proposition :

Obtenir de l’ARS le partage avec le Département des nouvelles ressources financières pour les EHPAD et apprécier leur consommation en vous appuyant sur l’expertise des EHPAD par définition cofinancés.

Notre seconde proposition est plus audacieuse :

Faites remonter le calcul suivant à l’ARS et à Mme BUZYN : pour 1 poste d’Aide-soignante 365 jours /an, il faut recruter environ 2,5 personnes, soit environ un coût de 75 000 € / an.

Or, l’enveloppe supplémentaire de 50 M€ se concrétise par un budget supplémentaire moyen d’environ 6 000 € / an par EHPAD.

Nous sommes très loin du compte pour financer ne serait-ce qu’un seul poste supplémentaire par EHPAD…

L’U.E.S est prête à vous accompagner et à saisir l’ARS pour porter ces deux propositions.

Dans l’attente du plaisir de vous lire, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma plus respectueuse considération.

Claude WEBER,    Président et membre fondateur de l’UES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copie : A R S

 

 

 

 

Contact courriel :  uespresident@orange.fr

Contact téléphone : 06 88 80 10 85

Adresse postale  : U E S Boite Postale 37036 – 67037 Strasbourg cedex 02

baisse des retraites au 1 1 2018, les seniors très mécontents de cette baisse du pouvoir d’achat

Depuis le 1 er janvier les retraités qui touchent plus de 1289 € sont ponctionnés de 1.7 % et sans aucune compensation contrairement aux salariés du privé et du public !!!

les seniors engagez vous de plus en plus au sein de notre mouvement politique   il ne suffit d’affirmer son mécontentement  de façon isolée  il faut  s’engager en politique !!!!

 

26 01 2018 – lettre au président de la république M. Emmanuel MACRON, les seniors politiques proposent pour les EHPAD

UNION ELARGIE DES SENIORS  le mouvement politique des seniors               

 écrit à : 

 Monsieur Emmanuel MACRON,

Président de la République Française

55 rue du Faubourg-Saint-Honoré

75008 Paris.

Strasbourg le 26 janvier 2018,

Monsieur le Président de la République ,

Au nom des seniors et futurs seniors de France que je représente, je lance appel en faveur de nos EHPAD.

Quelques chiffres simples et éclairants :

  • 600 000 résidents hébergés dans 7500 EHPAD et USLD
  • 70 % des résidents sont aidés pour s’alimenter.
  • 86 % ont besoin d’aide pour s’habiller
  • 93 % doivent être aidés pour leur toilette. Dans les écoles de santé, nous enseignons la nécessité d’une toilette de 40 minutes pour une personne dépendante. La réalité est tout autre : environ 5 minutes de toilette faute de personnel…
  • 360 000 salariés pour accompagner ces gestes fondamentaux de la vie.

Malheureusement, la rupture est proche avec un taux d’accidents de travail et de maladies professionnelles devenu supérieur à celui du BTP.  

De nombreuses études y compris de l’Etat (DRESS…) expliquent cette situation :

  • par l’intensification des cadences comme seule possibilité pour effectuer les tâches minimales,
  • par le « travail empêché » qui imprime le sentiment d’aller contre ses propres valeurs professionnelles et personnelles en matière de soins (être aux côtés du résident, être disponible, écouter, rassurer, maintenir l’autonomie…)

Les conséquences sont dramatiques et se traduisent par la désorganisation des services liée à l’absentéisme lui-même généré par la pénibilité physique et maintenant psychique.

Par ricochet, se sont aussi les séniors et leur famille qui en souffrent désormais.

Vous conviendrez que cela commence à faire beaucoup de monde mécontent…

Et cette situation va s’aggraver avec le vieillissement de notre population dont vous connaissez les statistiques.

Pour toutes ces raisons, les Seniors vous lancent un appel : instaurer le « Plan MACRON 2018-2022 pour les Seniors Dépendants » !

 Ce plan devra confirmer les bonnes pratiques professionnelles, fixer les ratios pertinents de personnels, valoriser les métiers et encourager la formation, revaloriser les rémunérations des intervenants, soutenir l’investissement pour humaniser les EHPAD.

L’enjeu n’est pas que d’utilité publique, il est aussi économique : des milliers d’emplois de proximité non délocalisables, des milliers de fournisseurs et prestataires au service des EHPAD, des taxes perçues par les pouvoirs publics, le tout alimentant un cercle vertueux…

 Monsieur le Président, à l’image de votre déplacement dans le monde agricole, je vous invite à venir deux jours et une nuit dans un EHPAD.

Ce sera l’occasion de découvrir des personnes d’honneur au service de nos aînés.  D’échanger avec des professionnels engagés 365 jours et nuits, et aussi des bénévoles. L’occasion de les honorer, de les réconforter et d’envisager avec eux un avenir meilleur.

Dans l’attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma plus respectueuse considération.

Claude WEBER,

Président et membre fondateur de l’UES

Administrateur bénévole de l’ABRAPA,

(association gérant 13 EHPAD dans le Bas-Rhin)

 

Adresse courriel : uespresident@orange.fr     téléphone : 06 88 80 10 85

VOEUX 2018 du parti politique des Seniors

Bonjour, Voici les VŒUX POLITIQUES des seniors pour 2018,que vous pouvez voir en vidéo voir le message précédent.

Parmi les innombrables inquiétudes qui touchent les seniors, je souhaite cette année aborder un des sujets très

Préoccupant qui est la santé.

Ce que je demande au gouvernement :

La formation de jeunes chirurgiens, médecins, infirmiers, infirmières, aide-soignantes (ts), chercheurs, notre pays est  en déficit …

La qualité de nos soignants  est incontestable notre pays est une référence aux yeux du monde.

Il faut à présent et rapidement éviter la désertification de nos zones rurales et permettre aux hôpitaux d’assurer leur mission dans des conditions plus humaines !

La mise en place de maisons de santé en grand nombre est une nécessité tant en zone urbaine que rurale afin d’éviter aux patients des trajets longs et des attentes intolérables pour un RV

 Ce que je demande à tous les conseils départementaux qui ont la responsabilité financière de la politique sociale dans leur departement:

Permettre aux soignants dans les EHPAD et à ceux en charge des seniors dépendants qui sont à leur domicile d’assurer leur fonction dans le respect de la personne soignée.

En clair il faut augmenter le temps de présence auprès de chaque patient et donc embaucher le personnel qualifié en nombre suffisant. La bien traitance doit être l’objectif incontournable !

Les soignants mobilisés 24 h sur 24 et 365jours/an méritent beaucoup plus de reconnaissance et d’attention, ne les découragez pas

Ce que je demande aux seniors :

Il ne faut plus se contenter  de râler stérilement sans action, nous devons nous retrouver au sein de l’Union Elargie des  Seniors, seul mouvement politique dont l’unique objectif est de défendre les seniors et les futurs seniors !

Une force politique plus puissante aurait pu éviter aux seniors d’être pénalisés en permanence : augmentation de la CSG, baisse du pouvoir d’achat, … La solution c’est vous qui la détenez, c’est l’adhésion à l’Union Elargie des Seniors.

Maintenant c’est à chacun d’entre vous de jouer son rôle et de défendre les intérêts de tous ! je compte sur vous tous.

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2018 !!!

l’UES le mouvement politique des seniors approuve la décision, mais il reste encore à faire »les députés devront justifier leurs frais « 

A partir du 1 er janvier 2018 , Enfin les députés ne seront plus des privilégiés en ce qui concerne leurs frais  ..

Au delà de leur salaire de député,  les députés devront justifier leurs frais mensuels … 5373 € par mois !!!! 

les seniors sont outrés  que des députés puissent rechigner d’être mis au même niveau que tout salarié qui doit justifier de chaque dépense dans le cadre de sa mission.

Par contre il ne leur sera pas demandé de note de frais mensuelle ..mais attention il y  aura  le couperet ..un contrôle aléatoire de 120 députés par an !!!

Quelle contrainte , il y a des députés qui s’offusquent de devoir garder les tickets !!!

Ces frais étaient fréquemment  utilisés pour s’acheter des biens immobiliers qui enrichissaient des députés les moins scrupuleux de l’argent public qu’ils ont obtenus, à partir de leur élection, grâce aux votes de nos concitoyens qui sont en leur grande majorité des seniors !!!

Mais comme toujours en France  les députés de tous courants,  se sont battus pour eux !!! (ah s’il mettaient la même énergie pour faire diminuer le chomage des seniors et des plus jeunes  ) ils ont bagarré pour garder la possibilité de dépenser 600 € par mois sans justificatif !!! 7200 € par an, quel scandale !!

il y a des seniors qui survivent avec le RSA qui est moins conséquent que ce que peuvent avoir comme argent de poche les députés français !

je propose à tous les seniors d’aller aux impôts en expliquant que vous ne déclarerez plus dorénavant 600 €  de revenus par mois.

Et on ne bouge  toujours pas,  on accepte en tous les cas  l’U E S n’accepte pas ces faveurs injustifiées

le chômage des seniors continue à grimper – résultats octobre 2017

Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour les seniors,

+ 0.5 % de hausse pour la catégorie seniors ! c’est le plus fort pourcentage de personnes touchées par cette catastrophe nationale!

les emplois aidés sont arrêtés progressivement !

un récent sondage national fait apparaître qu’une personne de plus de 45 ans (presque seniors) a 7 x  moins de chance d’avoir un entretien d’embauche !

les emplois qui ne trouvent pas preneurs (480 000 postes vacants) sont de plus en plus nombreux !

350 000 travailleurs détachés  en 2016 plus  de 25 % d’augmentation !

« la bonne nouvelle du gouvernement, il portera dorénavant le chiffre des chômeurs  que 4 x par an !!! »

 

Le parti politique des seniors UES sur France bleu Elsass – le chomage des seniors

Mardi 7 novembre 2017 de 9 h à 9 h 30  je serais l’invité  politique pour évoquer le chomage et l’emploi des seniors

Il vous  suffit de taper  sur votre ordi France Bleu Elsass et vous pouvez écouter  l’émission

l’émission peut être vue  en format vidéo en direct.

un conseil : essayez dès à  present  pour être prêt mardi le 7 dés 9 h

 

l’UES dénonce le business des maisons de retraite privées..

bonjour voici  une émission très très intéressante  à visionner.

le combat pour le bien être des seniors dépendants est à mener , le  combat dont seul l’U E S  interpelle politiquement nos gouvernements  et pas seulement lors des campagnes électives (la calinothérapie)  afin de s’attirer les voix des seniors. !!!

Plus vous serez nombreux a soutenir l’U E S plus la voix des seniors sera entendue .

il vous suffit de cliquer sur le lien pour que l’émission apparaisse..

https://www.france.tv/france-3/pieces-a-conviction/292271-maisons-de-retraite-les-secrets-d-un-gros-business.html

LES FONCTIONNAIRES la contribution positive de l’U E S

suite aux actions de gréve de ces derniers jours ..

je souhaite à nouveau faire part de ma vision concernant ce mot  FONCTIONNAIRE qui fait véhiculer tellement de clichés négatifs dans le langage courant…

Pour moi il y a des salariés de la fonction publique et des salariés du privé !

Arrêtez  de monter les travailleurs les uns contre les autres ,nous sommes bien contents quand nous sommes pris en charge dans les hôpitaux , dans les services municipaux dans les services départementaux et régionaux, et dans tous les services de l’état !

J’interpelle les médias de toute sorte pour dorénavant changer leur logiciel simpliste et provocateur et parler dorénavant des salariés de la fonction publique !!!

Proposition de l’UES pour les seniors dépendants en Ehpad

Une personne d’un certain âge m’informe avoir écrit à son ami, qui est dans un EHPAD, à l’autre bout de la France, et ce depuis 2 ans.

 A ce jour, elle n’a toujours pas de réponse, le senior ne peut plus lire.

 Etant donné son état, il n’a également plus de téléphone, ne pouvant malheureusement pas s’en servir.

Nous proposons que les Conseils Départementaux étant en charge des personnes âgées créent un poste de lecteur et d’écrivain public qui puisse faire le tour des EHPAD (comme par exemple un SERVICE CIVIQUE : un chômeur de moins).

Ce lecteur serait habilité à lire les lettres destinées aux séniors dépendants et à répondre aux courriers avec, bien entendu, l’accord du sénior concerné.

 Nous proposons cette solution étant donné qu’il est inimaginable de rajouter au personnel des EHPAD ce surplus d’activité, les effectifs étant partout réduit au strict minimum.

Que d’énergie dépensée pour rien par les partis politiques extrémistes et le chomage des seniors ne recule toujours pas !!

Apres la révolution de ne plus être obligé  de porter la cravate pour les députés  à l’assemblée nationale qui fut une revendication majeure du quinquennat en cours …une autre revolution proposée par les 2 partis politiques extrêmes…

« le drapeau européen ne doit plus être à l’assemblée nationale  à coté du drapeau de notre pays .. »

l’ U E S, seul parti politique des seniors, nous  sommes  pour l’Europe, qui est et doit être perfectible, il est inconscient  de ne pas laisser le drapeau européen à l’assemblée nationale et ainsi piétiner l’Europe qui est  une belle avancée pour les pays, rappelons nous ce qui s’est passé avant la mise en place des bases de l’Europe…en 1947 !

les 2 partis politiques  extrêmes ne savent plus quoi inventer pour faire parler d’eux (les médias en raffolent)  … alors que nous  les seniors attendons leurs  propositions pour faire reculer le chomage des seniors et des jeunes .

l’ U E S est le seul parti politique qui ose proposer depuis 10 ans la création du S C M O  pour les jeunes (150 000  sortent du système scolaire chaque année)  et les seniors qui arrivent en fin de droit.

Voilà une proposition incontournable  pour faire reculer le chomage !

les seniors dépendants la double peine

la hausse de la C S G de 1.7%  est prévue par le gouvernement qui a pris tout son temps à bien préparer cette pénalisation des seniors !

Par contre , pour dispenser de l’I S F les super riches  cela a été décidé rapidement …il y avait urgence !

                               Deux poids deux mesures !

les riches favorisés et les seniors défavorisés

les 728 500 seniors dépendants séjournant en EHPAD seront pénalisé à compter du 1 janvier 2018 et la baisse de la taxe d’habitation qui devrait être réduite progressivement ne leur permettra pas d’adoucir cette ponction financière !

Ne nous laissons pas faire, sans reagir, soutenez l’ U E S par vos contributions par mail par lettre ENSEMBLE nous nous ferons mieux entendre.

Rappel notre force politique est de 16 000 000 de seniors !

ISf annulé pour les hypers riches et pour les seniors en EHPAD la double peine

Pour  le moment le gouvernement a tout faux pour les seniors, hausse de la CSG  pour les retraités à compter du 1 er janvier,  1.6 % de contribution.

L’argument du gouvernement est d’annoncer que 80 % de nos concitoyens dont les seniors bénéficieront en 3 étapes  de la suppression de la taxe d’habitation ( à voir si dans les faits ce sera la réalité)  ce qui ferait un gain de pouvoir d’achat.

Sauf que les seniors en EHPAD eux ne seront pas bénéficiaire de cette diminution de la taxe d’habitation  donc ils subiront à 100 % la contribution de la CSG !!!

A  force de presser les seniors ,  restons vigilants , d’ici là que le gouvernement mette en place une taxe de séjour dans les EHPAD !!!

Manifestation des retraités ce jeudi 28 9 2017

Je suis aux cotés de tous les retraités , c’est une évidence , par contre il faut sortir de la routine , c a d la traditionnelle  manifestation annuelle ou bi – annuelle !

Ce jour il y a des dizaines d’associations de retraités qui appellent à manifester ainsi que les organisations syndicales.

l’ U E S seul mouvement politique qui ose se présenter à tous les seniors et au delà  pour défendre et proposer des avancées de la situation globale des seniors.

Mobilisez vous pour rejoindre l’ U E S Politique , franchissez le pas engagez vous pour qu’ ensemble nous soyons plus fort politiquement.

les mesures de progrès pour les seniors dépendants, lettre au Premier ministre 25 9 2017

Lettre au Premier ministre  envoyée le 25 9 2017

 10 MESURES DE PROGRÈS POUR LE SECTEUR  DE LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGÉES

 

  ACTIONS A ENGAGER Pourquoi ?
1 Revaloriser les salaires et rembourser les frais professionnels Le personnel ne peut être remplacé par des robots. Or, nous vivons actuellement une grave pénurie de personnel notamment qualifié, faute de rémunération à hauteur de l’engagement et d’une communication publique inopérante pour valoriser ces métiers. Tout commence donc par là avant d’aller plus loin.
2 Reconnaître les coûts de qualification
3 Augmenter le ratio de personnel en EHPAD Les EHPAD deviennent des « mini-hôpitaux » avec des résidents qui deviennent de plus en plus des « patients ». Nous craignons une baisse significative de la prise en charge et un accroissement de la pénibilité. L’absentéisme et les coûts d’hospitalisation pèseront de plus en plus sur la Sécurité Sociale.
4 Favoriser la coordination de l’aide et du soin à domicile Pour éviter de perturber la personne fragile chez elle par les allées et venues désordonnées des différents prestataires de soins et d’accompagnement. Cette manière de prendre en charge dégrade justement la prise en charge … Dans ce cas, il sera difficile de reculer l’entrée en EHPAD ou l’hospitalisation.
5 Intégrer les services à domicile dans la mise en œuvre du virage ambulatoire Idem ci-dessous, mais pour les retours d’hospitalisation.
6 Refondre la PCB Bénéficie directement à la personne handicapée et donc à l’accès au service d’aide à domicile spécifique.
7 Financer les solutions de répit Les aidants s’épuisent plus vite que les aidés. Il serait dommage de retrouver à l’hôpital l’Aidant et l’Aidé dont le coût pèse sur la Sécurité Sociale.
8 Prendre en compte le rôle d’innovation sociale des Services à domicile Il difficile pour les petits opérateurs, souvent associatifs ou autoentreprises, d’innover faute de moyens. Il faut les encourager, sinon demain, les services à la personne ne seront plus qu’exécuter par du privé assurantiel et des banques !
9 Atténuer le reste à charge des familles en EHPAD Il faut rester attentif, car il serait dommage de renoncer aux soins comme cela commence à exister …
10 Appliquer la réglementation par les Conseils Départementaux Il va de soi que la puissance publique doit être exemplaire dans l’application de leur propre réglementation…

lettre au premier ministre 25 9 2017

Monsieur le Premier Ministre,

L’actualité pointe une nouvelle fois la grande problématique de secteur des Personnes Agées dépendantes en France.

Si la loi ASV (Adaptation de la Société au Vieillissement) réforme implacablement le dialogue de gestion avec les CPOM (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens) et autres EPRD (Etats Prévisionnels des Recettes et Dépenses), elle reste très timide en ce qui concerne les difficultés concrètes liées à la prise en charge de nos concitoyens âgés et en perte d’autonomie.

De nombreux articles de presse traduisent cette insuffisance. Madame Monique IBORRA, députée LREM dresse elle aussi un état des lieux particulièrement sombre des structures accueillant ces personnes fragilisées par l’âge.

Pour ces raisons et en qualité de Président du Parti des Seniors UES , j’ai le devoir de vous alerter sur cette situation mais aussi de vous faire des propositions annexées à la présente.

J’espère que la contribution de mon Parti trouvera un écho favorable auprès de vous et des décideurs nationaux.

Il en va du « mieux vivre possible » d’une population grandissante touchée dramatiquement par la prise en compte des problèmes liés au 4e âge.

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’assurance de ma plus respectueuse considération.

Strasbourg, le 25 septembre 2017

Claude WEBER,  Président national de l’U.E.S.

logo_UES

la TVA Sociale : un serpent de mer ? les seniors demandent au gouvernement de réfléchir à cette opportunité

Notre supporter Jean Jung,  un des ardents défenseurs et avocat de la TVA Sociale  depuis plus de 20 ans nous informe , je vous invite a voir une contribution  d’Olivier Passet  sur youtube, ci dessous  

Pourquoi il faut remettre la TVA sociale sur le tapis…

https://www.youtube.com/watch?v=5uFIUyznUoE

Les seniors ne comprennent pas pourquoi le président de la république fait des déclarations à l’étranger sur les problèmes internes de notre pays!

ce jour vendredi 8 9 2017 Emmanuel Macron persiste.

Fin août, à Bucarest, le président de la République avait assuré que la France était un pays qui n’aimait pas les réformes.

Ce vendredi, en déplacement à Athènes, il a assumé ces propos polémiques. Devant la communauté française à l’école d’Athènes, il a déclaré : « La France ne se réforme pas parce qu’on se cabre, on résiste, on contourne… »

Et d’ajouter, à propos de la réforme en cours du code du travail, rapporte Le Figaro : « Je serai d’une détermination absolue et je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ».

l‘U E S  le parti politique des seniors , invite une fois de plus le P.R. de s’exprimer une fois par mois sur les chaines de télévision et radios publiques en France pour faire part de  sa vision sur les réformes à venir !!!

Ce ne sont ni les roumains ni les grecs qui votent le P.R. de notre pays! 

          Allez M. Emmanuel MACRON  du courage politique !

Un renoncement du président de la république , l’U E S demande d’y remédier !

Nous avons trop souvent constaté avec les 2 derniers présidents de la république un manquement à l’honneur de notre pays.

A de trop nombreuses reprises Messieurs SARKOZY et HOLLANDE se sont exprimés à l’étranger sur les problématiques et les petits tracas du quotidien en France,lors de conférences de presse en dehors de nos frontières.

Que cela fut pitoyable à voir pour nous les seniors.

Avec le nouveau P.R. un vent nouveau devait souffler à ce sujet , »je ne parlerai pas des problèmes internes de la France à l’étranger.. »

et patatras  promesse tenue jusqu’au 25 août « les français n’aiment pas les réformes.. »

je suis au nom des seniors très déçu de ce renoncement!

Nous les seniors proposons au P.R. d’intervenir une fois par mois sur les chaines publiques de radios et de télévisions afin  d’informer de l’avancement de 2 à 3 réformes pour les expliquer à fond.

C’est notre demande car une non information est une erreur, les français ont voté et les seniors en grande majorité, à présent nous avons le droit de savoir et de connaitre la pensée présidentielle et les projets à court et à moyen terme  .

LETTRE à M. BIERRY président du Conseil Départemental du Bas Rhin le 5 10 2018

Parti politique  au service des seniors et futurs  seniors.

Monsieur Frédéric BIERRY  Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin

Place du Quartier Blanc  67964 STRASBOURG

Strasbourg, le 5 octobre 2018    Monsieur le Président,

Il est difficilement supportable pour un parti politique  représentant  16 millions de seniors, de n’avoir aucun réponse du Président du Conseil Départemental du Bas Rhin, premier responsable politique de la prise en charge médico-sociale du territoire. (Malgré 2 courriers ainsi que les interventions de certains de vos  conseillers départementaux)

Je fais référence à notre lettre du 7 février 2018, que je vous joins à ce nouveau courrier, demeurée, hélas, sans réponse de votre part.

Je vous informe que d’autres présidentes ou présidents de départementaux se sont donnés la peine de nous répondre par exemple Madame KLINCKERT  votre alter ego du Haut Rhin, et nous avons apprécié.

Nous vous avions fait notamment une proposition qui – à notre avis et celui des professionnels – était très pertinente, sachant que les EHPAD ont besoin avant tout d’Aides-Soignants. Rappelez-vous :

« …pour 1 poste d’Aide-Soignant présent 365 jours / an, il faut recruter 2,5 équivalent temps plein compte tenu des congés, de l’amplitude horaire et du temps légal de travail etc…, soit environ 75 000 euros. Or, l’enveloppe du Ministère de la Santé de 50 M€ supplémentaires répartis sur l’ensemble des EHPAD concernés en France se concrétise par un montant d’environ 6 000 € / EHPAD. Nous sommes très loin du compte pour financer ne serait qu’un seul Aide-soignant, à fortiori 2,5 Equivalent Temps Plein… »

Nous sommes agréablement surpris par la volonté affirmée du Conseil Départemental d’élaborer un Plan d’Urgence pour les EHPAD paru dans les DNA le 23 09 2018.

Malheureusement, vos services vous ont mal renseigné à lire « Un Plan d’Urgence pour les EHPAD ».

Il est faux d’affirmer que « On est à 6 soignants pour 10 personnes âgées ».

 Ce ratio reflète tout le personnel confondu d’un EHPAD, y compris salariés administratifs, agents de services, cuisiniers, accueil, animateurs … Le vrai ratio de Soignants se situe plutôt 4 salariés pour 10 résidents en EHPAD… De fait, la souffrance est des deux côtés : les familles bien sûr, et le personnel soignant, celui-là même qui vous scandalise de ne pouvoir faire « qu’une douche tous les quinze jours ».

Mais vous avez bien compris la situation lorsque vous dites « on m’a parlé des professionnels épuisés qui tombent malades… ».

En effet, ceci est un vrai problème, un cercle vicieux : pas assez d’aides-soignants, d’où un épuisement de ceux qui restent, avec un risque de maltraitance involontaire, le tout accompagné d’une perte totale d’attractivité pour le métier de soignant en EHPAD et on boucle la boucle…

Vous dites qu’il faut moins d’administration et plus d’humain. Combien avez-vous raison. Mais où est la simplification administrative ? Tous les professionnels des EHPAD vous le diront, il faut maintenant passer tous les EHPAD en Tarif Global au lieu du Tarif Partiel, avec un Médecin salarié Traitant par établissement et non un médecin-coordonnateur qu’on ne trouve pas.

On en connait depuis longtemps le bénéfice : présence d’un médecin praticien, harmonie des équipes soignantes qui n’ont plus à faire à 40 ou 50 médecins libéraux avec chacun son ordonnance et ses médicaments de toutes les couleurs, une économie flagrante pour la Sécurité Sociale…

Mais cela ne relève pas de la compétence du Conseil Départemental mais de l’ARS… Et on ne peut pas dire que vos deux Administrations soient en symbiose, d’autant qu’un Aide-soignant est payé à 30% par le Conseil Départemental et 70% par l’ARS. Comme cela, on ne s’en sortira jamais de cette simplification à venir…

Alors vous proposez de « créer une équipe de remplacement départementale par territoire qui pourrait intervenir en attendant d’autres solutions… ». Ceci est un vœu pieux qui ne peut intéresser les personnes sur le terrain, étant donné qu’il manque à ce jour au moins 1000 personnels soignants en Alsace.

Nous nous demandons comment le Département va s’y prendre tant l’équation semble difficile. Il existe plus de 120 EHPAD dans le Bas-Rhin qui fonctionnent 24h/24. A raison d’un mois de secours par an pour la moitié des EHPAD, nous arrivons très vite à une équipe permanente d’une quinzaine d’aides-soignants…

Mais où allons-vous trouver ces soignants puisque que nous sommes en pleine pénurie ?

L’ARS va-t-elle contribuer à cet effort du Conseil Départemental que nous ne pouvons que saluer ?

L’UES propose que l’Etat, pour faire la promotion de ces métiers nobles, agisse à l’image de ce que fait le Ministère de la Défense pour la promotion de ses militaires : visibilité sur tous les abribus,  … !

Nous attendons avec impatience une réponse quant à vos propositions réalistes concernant le manque de moyens humains voire financiers des EPADH du Bas Rhin.

L’UES peut être à vos côtés pour faire avancer avec précision, justesse et justice la problématique des personnes âgées sur le territoire dont vous avez la responsabilité.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de notre meilleure considération.

Claude WEBER

Président national et membre fondateur de l’UES

P.S. je suis membre bénévole de l’ABRAPA ou je me tiens informé des difficultés que rencontre toute la chaîne des  équipes soignantes et aidantes  dévouées  qui sont au bord de la rupture.

Copie : à Madame la présidente du C.D. du Haut Rhin – Conseillers départementaux du Bas Rhin – D N A –  L’Alsace Alsace 20 et à France Bleu Alsace

Courriel : uespresident @orange.fr

Téléphone du président de  l’ UES : 06 88 80 10 85